Compte-rendu du Conseil de la fédération - Une approche à long terme est nécessaire au soutien des patients et à la viabilité de la santé

EN

Les premiers ministres ont terminé leur réunion estivale la semaine dernière et ont émis une déclaration relativement au travail du Groupe de travail sur l'innovation en matière de santé.

Dans le cadre de mes blogues des dernières semaines, j'ai abordé de façon contextuelle la perspective de l'industrie pharmaceutique. Toutefois, aujourd'hui, j'ai pensé examiner la déclaration des premiers ministres et la réaction du secteur des compagnies pharmaceutiques novatrices.

La déclaration des premiers ministres sur la santé parle de la viabilité de la santé et des besoins des patients. Je pense qu'il était particulièrement important que les premiers ministres discutent de problèmes neurologiques comme la démence. La population vieillissante ne cesse de croître au Canada et cet enjeu sociétal nous concerne tous.

Un autre des domaines abordés par les premiers ministres a été, encore une fois, la compression des coûts à court terme, ce qui m'inquiète par rapport aux répercussions négatives potentielles et imprévues sur les soins aux patients et sur les pénuries possibles de médicaments. Je pense vraiment qu'une approche plus efficace pour les Canadiens serait d'asseoir tous les acteurs du système de santé, comprenant les compagnies novatrices de recherche pharmaceutique, à la même table dans le but de trouver des solutions pour améliorer la viabilité de la santé, de diminuer les coûts de santé et de mettre l'accent sur les soins aux patients.

Par exemple, un récent rapport du Conference Board du Canada a démontré que, dans six domaines thérapeutiques, chaque dollar investi dans les médicaments innovateurs a rapporté au moins le double en bénéfices liés à la santé, à la société et à l'économie. Une approche à plus long terme qui permet des économies dans notre système de santé par le biais de services de soins à domiciles, de thérapies pharmaceutiques et d'interventions préventives de la part des professionnels de la santé, prévient les procédures plus coûteuses et les hospitalisations tout en améliorant la qualité de vie de chaque patient.

Russell Williams de Rx&D a rappelé l'intérêt du secteur pharmaceutique canadien de faire partie de la solution en y participant de manière importante : « Nos compagnies sont engagées à contribuer à un Canada en santé en collaborant avec tous les partenaires pour améliorer la viabilité du système de santé ».

Puisque les premiers ministres Wynne (Ontario), Redford (Alberta) et Paloski (Yukon) assument les rôles de coprésidents du Groupe de travail sur l'innovation en matière de santé, j'aimerais leur demander de regarder les choses dans leur ensemble et de s'assurer que les voix des patients et des autres partenaires seront bien entendues dans les mois à venir.